Les loyautés de Delphine de Vigan

J’avais vu passer pas mal de critiques sur IG, et toutes, qu’elles soient positives ou négatives, mentionnaient le même regret: le livre est trop court.

Certains disaient être restés sur leur faim, d’autres paraissaient même carrément énervés par la (non-)fin du récit.

Du coup, moi, avec mon énorme coup de cœur pour Delphine de Vigan, ça m’a fait super flipper. Imagines le mauvais délire si tu n’aimes pas du tout. Je ne suis pas très fan des fins en eau de boudin. Comment vais-je m’y prendre pour la descendre de ce si somptueux piédestal si jamais…?

Je me suis lancée et j’ai lu/dévoré 📖😇☕

Ma lecture achevée, en moins d’une journée, me voilà rassurée.

Je peux ranger échelles et échafaudages, De Vigan reste sur son piédestal.

Ces portraits brossés par sa plume habile nous interrogent sur notre implication à l’autre, à ses souffrances, ses errances. On passe son chemin ou l’on s’arrête et on s’implique, avec nos propres histoires et nos intimes douleurs.

C’est court, c’est sûr, c’est très court même, trop court, trop trop court.
J’ai tourné le texte et surtout cette fin abrupte, dans tous les sens. Je ne pouvais pas me résoudre à ce que ce récit s’arrête comme ça, en laissant tellement de questions sans réponse…
Et en pleine nuit, cela m’a sauté aux yeux. Ce récit est court, très court, trop court, trop trop court. {Ça va c’est bon, on a compris, là} Mais c’est surtout brillant !
Quand une histoire s’arrête avec une fin, une vraie fin bien ficelée alors nous, lecteurs, fermons le livre et le gardons en tête un temps, plus ou moins long. Parfois il reste et s’imprègne parfois il repart comme il est venu.
J’ai l’intuition que l’auteure en nous laissant avec cette frustration a voulu nous prendre en otage. Théo, parce que c’est surtout de lui qu’il est question, est là, quelques part, dans ma petite tête et n’est pas prêt d’en sortir.

A chaque fois que je lis De Vigan, j’ai cette étrange et agréable impression qu’elle me balade comme un pantin.

Ce fut le cas, une fois de plus avec Les Loyautés et j’ai encore adoré ça 📖 😍

Laisser un commentaire